Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 17:12

Coq-Cambremer.JPG Le coq de nos clochers

 

             Le coq est perché sur une grande partie des clochers des églises d’Europe occidentale où il sert de girouette. Il aurait été introduit par les moines irlandais lorsqu’ils évangélisaient la Gaule entre le VIe  et le IX siècle On sait que la cathédrale de Brescia en Italie est surmontée d’un coq depuis le IXe siècle.

 

            Dans les civilisations perse et grecque, le coq blanc est l’incarnation de la lumière. Le coq est l’oiseau dédié à Apollon, souvent confondu avec Phoebus, le dieu solaire. Il y a eut un rapprochement naturel de la divinité de la lumière et de l’oiseau qui, avant tous les autres, appelle l’aurore, image de la vie qui commence. 

 Passion estampes des instruments

           Dans la religion chrétienne, Jésus prédit le reniement de Pierre avant que le coq ne chante trois fois. Puis, sur les vieilles estampes représentant les instruments de la Passion, comme les clous, le marteau, la couronne d’épines, nous pouvons voir un serpent qui rappelle la maladie et la mort, ainsi qu’un coq perché sur une colonne, qui est l’image de la guérison qui conserve la vie. Il pourrait signifier que la résurrection est proche, que la lumière va renaître. Est-ce  au moment où retentit le chant du coq que le Christ est ressuscité ?

 

            Il semble aussi, que dans les allusions poétiques ou mystiques des premiers chantres et orateurs du christianisme, le coq haut placé rappelle le Christ protecteur vigilant et défenseur de ses enfants engagés dans la lutte contre le mal. Le coq girouette,  toujours face au vent, représente le Christ face aux péchés et aux dangers du monde. On remarque souvent à l’intérieur du coq des reliques protectrices (plus difficiles à voler!!!). Le coq symboliserait également le clergé guidant les fidèles.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge - dans Formation - Culture - Loisirs
commenter cet article

commentaires