Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 13:55

"L'amour de Dieu est une fleur,

la Miséricorde en est le fruit.

Si une âme doute,

qu'elle lise ces invocations à la Miséricorde et elle aura confiance."

(Sœur Faustine)

 

                                    Après chaque invocation dire : "J'ai confiance en Toi !"

 

Miséricorde divine, jaillissant du sein du Père;

Miséricorde divine, le plus grand attribut de Dieu;

Miséricorde divine, mystère inconcevable;

Miséricorde divine, source jaillissant du mystère de la Très Sainte Trinité;

Miséricorde divine, insondable à tout esprit humain ou angélique;

Miséricorde divine, dont jaillissent toute vie et bonheur;

Miséricorde divine, au dessus des cieux;

Miséricorde divine, source de miracles et de merveilles;

Miséricorde divine, qui enveloppe l'univers entier;

Miséricorde divine, venue dans le monde en la Personne du Verbe incarné;

Miséricorde divine, qui coula de la plaie ouverte du Cœur de Jésus;

Miséricorde divine, contenue dans le Cœur de Jésus pour nous et particulièrement pour les pécheurs;

Miséricorde divine, insondable dans l'institution de la Sainte Eucharistie;

Miséricorde divine, en l'institution de la Sainte Eglise;,

Miséricorde divine,dans le sacrement du Saint Baptême;

Miséricorde divine, dans notre justification par Jésus-Christ;

Miséricorde divine, nous accompagnant pendant toute la vie;

Miséricorde divine, nous enveloppant particulièrement à l'heure de la mort;

Miséricorde divine, nous donnant la vie éternelle;

Miséricorde divine, nous préservant du feu de l'enfer;

Miséricorde divine, dans la conversion des pécheurs endurcis;

Miséricorde divine, étonnante pour les anges, inconcevable pour les saints;

Miséricorde divine, insondable dans tous les mystères divins,

Miséricorde divine, nous relevant de toute misère;

Miséricorde divine, source de bonheur et de joie;

Miséricorde divine, nous appelant du néant à l'existence;

Miséricorde divine, englobant toutes les œuvres de ses mains;

Miséricorde divine, couronnant tout ce qui existe et existera;

Miséricorde divine, en laquelle nous sommes tous plongés;

Miséricorde divine, doux apaisement des cours tourmentés;

Miséricorde divine, seul espoir des âmes désespérées;

Miséricorde divine, repos des cœurs, paix au milieu des frayeurs;

Miséricorde divine, délice et ravissement des âmes saintes;

Miséricorde divine, inspirant l'espérance contre toute espérance.

 

       Ô Dieu Éternel, dont la miséricorde est insondable et le trésor de compassion inépuisable, pose sur nous ton regard bienveillant. Fais surabonder en nous ta miséricorde pour qu'aux heures difficiles, nous ne désespérions ni ne perdions courage, mais que nous nous soumettions avec grande confiance à ta sainte volonté qui est tout amour et miséricorde. (II.297)

                                                                 Petit Journal de Soeur Faustine 

 

 

Repost 0
Published by Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge - dans Année de la Miséricorde Divine Soeur Faustine
commenter cet article
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 13:35

       Ô Jésus, écartelé sur la Croix, je t'en supplie, accorde-moi la grâce d'accomplir fidèlement la très sainte volonté de ton Père, toujours, partout et en tout. Et lorsque cette volonté divine me semblera bien dure et difficile à accomplir, c'e'st alors que je te supplie, Jésus : fais que de tes plaies répandent en moi force et puissance et que mes lèvre répètent : que ta volonté soit faite, Seigneur !

 

Prière pour une bonne mort

       Ô mon Jésus, que les derniers jours de mon exil soient entièrement selon ta très sainte volonté. J'unis mes souffrances, mes amertumes et même mon agonie à ta Sainte Passion; je les offre pour le monde entier, afin d'implorer l'abondance de ta Miséricorde Divine pour les âmes.

       J'ai une totale confiance en toi et je m'abandonne entièrement à ta sainte volonté qui est la Miséricorde même. Ta Miséricorde me tiendra lieu de tout en cette heure dernière, ainsi que tu me l'as toi-même promis. (V;146)

                                                    Le Petit Journal de Soeur Faustine

Repost 0
Published by Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge - dans Année de la Miséricorde Divine Soeur Faustine
commenter cet article
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 14:10

       Prière dans la souffrance

       Ô vivante Hostie, soutiens-moi dans cet excil, afin que je puisse marcher fidèlement sur les traces du Sauveur. Je ne te demande pas, Seigneur, de me descendre de la croix, mais je te supplie de me donner la force de tenir bon sur elle. (V.78)

 

Prière pour obtenir l'amour de Dieu

       Très doux Jésus, enflamme-moi d'amour pour toi, transforme-moi en toi-même et divinise-moi afin que mes actes te soient agréables ; qu'il en soit ainsi par la force de la saint communion que je reçois chaque jour. (IV.39)

 

                                          Le Petit journal de Soeur Faustine

Repost 0
Published by Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge - dans Année de la Miséricorde Divine Soeur Faustine
commenter cet article
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 14:20

Prière de confiance

       Je recours à ta miséricorde, Dieu clément, toi qui seul es bon. Ma misère est grande et mes fautes nombreuses, mais j'ai cependant confiance en ta Miséricorde, car tu es le Dieu miséricordieux. Dans tous les siècles, nul n'entendu dire, ni le ciel ni la terre ne se souviennent qu'un âme confiante en ta miséricorde ait été déçue. Ô Dieu de compassion, toi seul peut me justifier ! Tu ne me rejetteras jamais lorsque, repentante, je reviendrai à ton Cœur miséricordieux qui n'a jamais rejeté personne, même pas le plus grand des pécheurs. (VI.92)

 

 

       Aide-moi, Seigneur, que mon cœur soit miséricordieux pour que je ressente toutes les souffrances de mon prochain. Je ne refuserai mon cœur à personne. Je fréquenterai sincèrement même ceux qui abuseront de ma bonté. Je tairai mes propres souffrances. Que ta miséricorde repose en moi, ô mon Seigneur. Ô mon Jésus, transforme-moi en toi-même, car tu peux tout. (I.78)

 

Prière de la Vierge Marie

       Le soir, dans la prière, la Mère de Dieu me dit : "Ta vie doit être semblable à la mienne : douce, cachée ; unis-toi sans cesse à Dieu et intercède pour l'humanité, et prépare le monde à la seconde venue de Dieu." (625)

                                           Petit Journal de Sœur Faustine

Repost 0
Published by Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge - dans Année de la Miséricorde Divine Soeur Faustine
commenter cet article
22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 08:31

 

       "Je désire que la Fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes et surtout pour les pauvres pécheurs. En ce jour, les entrailles de ma Miséricorde sont grandes ouvertes. Je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s'approcheront de la source de ma Miséricorde. Toute âme qui se confessera et communiera recevra le pardon complet de ses péchés et la remise de leurs peines. En ce jour sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles se répandent les grâces; qu'aucune âme n'ait peur de s'approcher de moi, ses péchés seraient-ils comme l'écarlate! (699). "Ecris, ma fille, que la Fête de Miséricorde a jailli de mes entrailles pour la consolation du monde entier." (1517)

 

      Jésus désire que cette fête soit célébrée le 1er dimanche de Pâques. Notons la promesse de Jésus sur le sacrement de la confession et de la communion reçus ce jour-là : le pardon total de nos péchés et la remise de leurs peines nous sont accordés! (1109). Il s'agit là d'une indulgence plénière, comme celle reçue au bâptème.

 

                                           Petit Journal de Soeur Faustine

Repost 0
Published by Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge - dans Année de la Miséricorde Divine Soeur Faustine
commenter cet article
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 09:05

      "Je désire m'unir aux âmes humaines, mon délice est de m'unir aux âmes. Sache-le, ma fille, lorsque je viens dans un coeur humain dans la sainte communion, j'ai les mains pleines de toutes sortes de grâces, et je désire les donner aux âmes. Mais les âmes ne font même pas attention à moi, elles me laissent seul et s'occupent d'autre chose. Oh, comme cela m'attriste que les âmes ne comprennent pas mon amour!" (1385)

 

      "Combien il m'est douloureux que les âmes s'unissent si peu à moi dans la sainte communion! J'atttends les âmes mais elles sont indifférentes envers moi. Je les aime si sincèrement et avec tant de tendresse, et elles se défient de moi! Je veux les combler de grâces et elles ne veulent pas les accepter. Elles me traitent comme une chose morte alors que mon Coeur est rempli d'amour et de miséricorde." (59)

       "Ecris pour les âmes religieuses que mon délice est de venir dans leur coeur par la Sainte Communion." (1683)  

 

      "Regarde, j'ai quitté mon trône céleste pour m'unir à toi. Ce que tu vois, c'est à peine un pan du voile qui s'est soulevé et déjà ton âme défaille d'amour. Mais lorsque tu me verras dans toute ma gloire, quel saisissement pour ton coeur! Laisse-moi te dire que la vie éternelle doit commencer ici sur la terre par la sainte communion. Chaque communion te rendra davantage capable de t'unir à Dieu pour toute l'éternité." (1810)

                                                         Petit Journal de Soeur Faustine

Repost 0
Published by Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge - dans Année de la Miséricorde Divine Soeur Faustine
commenter cet article
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 08:48

       "Ma fille, quand tu t'approches de la Sainte Confession, de cette source de ma Miséricorde, le Sang et l'Eau qui sont sortis de mon Coeur se déversent sur ton âme et l'ennoblissent. Chaque fois que tu te confesses, plonge-toi toute entière dans ma Miséricorde avec grande confiance, pour que je puisse répandre en ton âme toutes les largesses de ma grâce. Quand tu vas te confessser, sache que c'est moi-même qui t'attends dans le confessional. Je ne fais que me cacher derrière le prêtre, mais c'est moi seul qui agis dans l'âme. Ici, la misère de l'âme rencontre le Dieu de Miséricorde. Dis aux âmes qu'à cette source de Miséricorde, elles ne puisent qu'avec le vase de la confiance. Lorsque leur confiance est grande, il n'y a pas de bornes à mes largesses. Les torrents de ma grâce innondent les âmes humbles. Les orgueilleux sont toujours dans la misère et la pauvreté car ma grâce se détourne d'eux pour aller vers les âmes humbles." (1602)

      "Dis aux âmes qu'elles doivent chercher la consolation au tribunal de la Miséricorde. Là, les plus grands miracles se renouvellent sans cesse... Il suffit de se jeter avec foi aux pieds de celui qui tient ma place, de lui dire sa misère, et le miracle de la Divine Miséricorde se manifestera dans toute sa plénitude. Même si cette âme était comme un cadavre en décomposition et même si, humainement parlant, il n'y avait plus aucun espoir de retour à la vie et que tout semblait perdu, il n'en est pas ainsi pour Dieu : le miracle de la Divine Miséricorde rendra la vie à cette âme dans toute sa plénitude. Oh! malheureux qui ne profitez pas maintenant de ce miracle de la Divine Miséricorde, en vain vous appellerez, il sera déjà trop tard!" (1448)

                                                                   Petit Journal de Soeur Faustine

 

Repost 0
Published by Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge - dans Année de la Miséricorde Divine Soeur Faustine
commenter cet article
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 08:28

       Cette neuvaine s’effectue du Vendredi saint au dimanche de la Miséricorde (dimanche suivant Pâques). Elle a été demandée par Jésus à sœur Faustine. On peut la dire en tout temps.

 

"Pendant cette neuvaine, j'accorderai aux âmes toutes sortes de grâces."

"Que l'âme faible et pécheresse ne craigne pas de s'approcher de moi, car même si elle compte plus de péchés qu'il n'y a de grains de sable sur terre, tout sombrera dans l'abîme de ma miséricorde."

 

Premier jour (Vendredi saint)

       Aujourd’hui, amène-moi l’humanité entière, et particulièrement tous les pécheurs et immerge-les dans l’océan de ma miséricorde. Tu me consoleras ainsi dans cette amère tristesse dans laquelle me plonge la perte des âmes.

       Très miséricordieux Jésus, dont le propre est d’avoir pitié de nous et de nous pardonner, ne regarde pas nos péchés, mais la confiance que nous avons en ton infinie bonté et reçois-nous dans la demeure de ton cœur très compatissant et ne nous en laisse pas sortir pour l’éternité. Nous t’en supplions par l’amour qui t’unit au Père et au Saint-Esprit.

       Père éternel, jette un regard de miséricorde sur toute l’humanité enfermée dans le cœur très compatissant de Jésus et particulièrement sur les pauvres pécheurs, et par sa douloureuse Passion, témoigne-nous ta miséricorde afin que nous glorifions la toute-puissance de ta miséricorde pour les siècles des siècles. Amen.

Puis, réciter le chapelet de la Miséricorde.

 

Deuxième jour (Samedi saint)

       Aujourd’hui, amène-moi les âmes sacerdotales et religieuses, et immerge-les dans mon insondable miséricorde Elles m’ont donné la force d’endurer mon amère Passion. Par elles comme par des canaux, ma miséricorde se déverse sur l’humanité.

       Très miséricordieux Jésus, de qui provient tout ce qui est bon, multiplie tes grâces en nous, afin que nous accomplissions de dignes actes de miséricorde, pour que ceux qui nous regardent, glorifient le Père de miséricorde qui est au ciel.

       Père éternel, jette un regard de miséricorde sur ce groupe d’élus de ta vigne, les âmes sacerdotales et religieuses, et comble-les de la puissance de ta bénédiction, et par le sentiment du cœur de ton Fils dans lequel elles sont enfermées, accorde-leur la force de ta lumière, afin qu’elles puissent guider les autres sur les chemins du salut, pour chanter ensemble la gloire de ton insondable miséricorde pour l’éternité. Amen.

Puis, réciter le chapelet de la Miséricorde.

 

 

Troisième jour (dimanche de Pâques)

       Aujourd’hui, amène-moi toutes les âmes pieuses et fidèles et immerge-les dans l’océan de ma miséricorde. Ces âmes m’ont consolé sur le chemin de croix, elles furent cette goutte de consolation au milieu d’un océan d’amertume.

       Très miséricordieux Jésus qui accorde à tous avec surabondance les grâces du trésor de ta miséricorde, reçois-nous dans la demeure de ton cœur très compatissant, et ne nous en laisse pas sortir pour les siècles. Nous t’en supplions par l’inconcevable amour dont brûle ton cœur pour le Père céleste.

       Père éternel, jette un regard de miséricorde sur les âmes fidèles, héritage de ton Fils, et par sa douloureuse Passion, accorde-leur ta bénédiction et entoure-les de ton incessante protection afin qu’elles ne perdent l’amour ni le trésor de la sainte foi, mais qu’avec le chœur des saints elles glorifient ton infinie miséricorde pur les siècles des siècles. Amen.

Puis, réciter le chapelet de la Miséricorde.

 

Quatrième jour (lundi de Pâques)

       Aujourd’hui, amène-moi les païens et ceux qui ne me connaissent pas encore. J’ai également pensé à eux durant mon amère Passion, et leur zèle futur consolait mon cœur. Immerge-les dans l’océan de ma miséricorde.

       Très compatissant Jésus qui es la lumière du monde entier, reçois dans la demeure de ton cœur très compatissant les âmes des païens qui ne te connaissent pas encore. Que les rayons de ta grâce les illuminent, afin qu’elles aussi glorifient avec nous les merveilles de ta miséricorde, et garde-les pour toujours dans ton cœur très compatissant.

       Père éternel, jette un regard de miséricorde sur les âmes des païens et de ceux qui ne te connaissent pas encore, mais qui sont enfermés dans le cœur très compatissant de Jésus. Attire-les vers la lumière de l’Evangile. Ces âmes ne savent pas combien est grand le bonheur de t’aimer. Fais qu’elles aussi glorifient ton immense miséricorde dans les siècles des siècles. Amen.

Puis, réciter le chapelet de la Miséricorde.

 

Cinquième jour (mardi de Pâques)

       Aujourd’hui, amène-moi les âmes des hérétiques et des apostats et immerge-les dans l’océan de ma miséricorde. Dans mon amère Passion, elles me déchiraient le corps et le cœur, c’est-à-dire mon Eglise. Lorsqu’elles reviennent à l’unité de l’Eglise, mes plaies se cicatrisent, et de cette façon elles me soulageront dans ma Passion.

       Très miséricordieux Jésus qui est la bonté même, tu ne refuses pas la lumière à ceux qui te la demandent. Reçois dans la demeure de ton cœur très compatissant les âmes des frères séparés et attire-les par ta lumière à l’unité de l’Eglise. Garde-les pour toujours dans la demeure de ton cœur très compatissant et fais qu’elles aussi glorifient ton infinie miséricorde.

       Père éternel, jette un regard miséricordieux sur les âmes des frères séparés et surtout ceux qui, persistant obstinément dans leurs erreurs, gaspillèrent tes bontés et abusèrent de tes grâces. Ne regarde pas leurs fautes, mais l’amour de ton Fils et son amère Passion qu’il souffrit également pour elles, puisqu’elles aussi sont enfermées dans le cœur très compatissant de Jésus. Fais qu’elles aussi glorifient ton immense miséricorde dans les siècles des siècles. Amen.

Puis, réciter le chapelet de la Miséricorde.

 

Sixième jour (mercredi de Pâques)

       Aujourd’hui, amène-moi les âmes douces et humbles, ainsi que celles des petits enfants et immerge-les dans ma miséricorde. Ces âmes ressemblent le plus à mon cœur. Elles m’on réconforté dans mon amère agonie. Je les voyais comme des anges terrestres qui veilleraient devant mes autels ; sur elles je verse de torrents de grâces. Seule une âme humble est capable de recevoir ma grâce. Aux âmes humbles j’accorde ma confiance.

       Très miséricordieux Jésus qui as dit toi-même : « Apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur », reçois dans la demeure de ton cœur très compatissant les âmes douces et humbles, ainsi que celles des petits enfants. Ces âmes plongent dans le ravissement le ciel entier et sont la prédilection particulière du Père céleste. Elles sont un bouquet de fleurs devant le trône divin où Dieu seul se délecte de leur parfum. Ces âmes demeurent pour toujours dans le cœur très compatissant de Jésus et chantent sans cesse l’hymne de l’amour et de la miséricorde pour les siècles. Père éternel, jette un regard de miséricorde sur les âmes douces et humbles ainsi que sur les âmes des petits enfants qui demeurent dans le cœur très compatissant de Jésus. Ce sont ces âme qui ressemblent le plus à ton Fils et leur parfum s’élève de la terre jusqu’à ton trône. Père de miséricorde et de toute bonté, je t’implore par l’amour et la prédilection que tu as pour ces âmes, bénis le monde entier, afin que toutes les âmes puissent chanter ensemble la gloire de ta miséricorde pour l’éternité. Amen.

Puis, réciter le chapelet de la Miséricorde.

 

Septième jour (jeudi de Pâques)

       Aujourd’hui, amène-moi les âmes qui vénèrent et glorifient particulièrement ma miséricorde et immerge-les dans ma miséricorde. Ces âmes ont le plus vivement compati aux souffrances de ma Passion et ont pénétré le plus profondément dans mon esprit. Elles sont le vivant reflet de mon cœur compatissant. Ces âmes brilleront d’un éclat particulier dans la vie future. Aucune n’ira dans le feu de l’enfer : je défendrai chacune d’elles en particulier à l’heure de la mort.

       Très miséricordieux Jésus dont le cœur n’est qu’amour, reçois dans la demeure de ton cœur très compatissant les âmes qui vénèrent et glorifient particulièrement la grandeur de ta miséricorde. Ces âmes sont puissantes de la force de Dieu lui-même. Au milieu de tous les tourments et contrariété, elles avancent confiantes en ta miséricorde. Ces âmes sont unies à Jésus et portent l’humanité entière sur leurs épaules. Ces âmes ne seront pas jugées sévèrement, mais ta miséricorde les entourera au moment de l’agonie.

       Père éternel, jette un regard de miséricorde sur les âmes qui vénèrent et glorifient ton plus grand attribut, c’est-à-dire ton insondable miséricorde. Ces âmes qui demeurent dans ton cœur très compatissant sont un Evangile vivant. Leurs mains sont pleines d’actes de miséricorde et leur âme débordante de joie chante l’hymne de la miséricorde du très-Haut. Je t’en supplie mon Dieu, manifeste-leur ta miséricorde selon l’espérance et la confiance qu’elles ont mises en toi. Que s’accomplisse en elles la promesse de Jésus qui a dit : « Les âmes qui vénéreront mon insondable miséricorde, je les défendrai moi-même durant leur vie et particulièrement à l’heure de la mort comme ma propre gloire. »

Puis, réciter le chapelet de la Miséricorde.

 

Huitième jour (Vendredi de Pâques)

       Aujourd’hui, amène-moi les âmes qui sont dans la prison du purgatoire et immerge-les dans l’abîme de ma miséricorde. Que les flots de mon sang rafraîchissent leurs brûlures. Toutes ces âmes me sont très chères, car elles s’acquittent envers ma justice. Il est en ton pouvoir de leur apporter quelque soulagement. Puise dans le trésor de mon église toutes les indulgences, et offre-les pour elles. Oh, si tu connaissais leur supplice, tu offrirais sans cesse pour elles l’aumône de tes prières, et tu paierais leurs dettes à ma justice.

       Très miséricordieux Jésus qui a dit toi-même vouloir la miséricorde, voici que j’amène à la demeure de ton cœur très compatissant les âmes du purgatoire, âmes qui te sont très chères, mais qui pourtant doivent rendre des comptes à ta justice. Que les flots de sang et d’eau jaillis de ton cœur éteignent les flammes du feu du purgatoire, afin que, là aussi, soit glorifiée la puissance de ta miséricorde.

       Père éternel, jette un regard de miséricorde sur les âmes souffrant au purgatoire et qui demeurent dans le cœur très compatissant de Jésus. Je t’implore par la douloureuse Passion de Jésus, ton Fils, et par toute l’amertume dont son âme très sainte fut inondée, montre ta miséricorde aux âmes qui sont sous ton regard juste. Ne les regarde pas autrement qu’à travers les plaies de Jésus, ton très cher Fils, car nous croyons que ta bonté et ta pitié sont sans mesure.

Puis, réciter le chapelet de la Miséricorde.

 

Neuvième jour (Samedi de Pâques)

       Aujourd’hui, amène-moi les âmes froides, et immerge-les dans l’abîme de ma miséricorde ; Ce sont ces âmes qui blessent le plus douloureusement mon cœur. C’est une âme indifférente qui au jardin des Oliviers m’inspira la plus grande aversion. C’est à cause d’elles que j’ai dit : « Père, éloigne de moi ce calice, si telle est ta volonté. » Pour elles l’ultime planche de salut est de recourir à ma miséricorde.

       Très compatissant Jésus qui n’es que pitié, je fais entrer dans la demeure de ton cœur très compatissant les âmes froides. Que dans ce feu de ton pur amour se réchauffent ces âmes glacées, qui ressemblent à des cadavres et t’emplissent d’un tel dégoût. Ô très compatissant Jésus, use de la toute-puissance de ta miséricorde et attire-les dans le brasier même de ton amour, et donne-leur l’amour divin, car tu peux tout.

       Père éternel, jette un regard de miséricorde sur les âmes froides, qui demeurent dans le cœur très compatissant de Jésus. Père de miséricorde, je te supplie par l’amertume de la Passion de ton Fils et par son agonie de trois heures sur la croix, permets qu’elles aussi célèbrent ton insondable miséricorde.

Puis, réciter le chapelet de la Miséricorde.

Repost 0
Published by Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge - dans Année de la Miséricorde Divine Soeur Faustine
commenter cet article
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 12:30

Le Purgatoire

       Je vis mon Ange Gardien qui m’ordonna de le suivre. En un instant, je me trouvai dans un endroit lumineux, rempli de feu, et là une multitude d’âmes souffrantes. Ces âmes prient avec ferveur, mais sans efficacité pour elles-mêmes, nous seul pouvons les aider. Les flammes qui les brûlaient ne me touchaient pas. Mon Ange Gardien ne me quittait pas un seul instant. Et je demandai à ces âmes quelle était leur plus grande souffrance. Elles me répondirent d’un commun accord, que leur plus grande souffrance était la nostalgie de Dieu.

       J’ai vue la Mère de Dieu, visitant les âmes au purgatoire. Les âmes l’appellent « Etoile de la mer ». Elle leur apporte du soulagement. Je voulais encore leur parler, mais mon Ange Gardien m’a donné le signal du départ. Nous sommes sorties de cette prison de douleurs. J’entendis une voix intérieure qui me dit : Ma miséricorde ne veut pas cela, mais la justice l’exige.

Sainte Faustine

Le Petit Journal n°20

 

 

L’enfer

       Aujourd’hui, j’ai été dans les gouffres de l’enfer, introduite par un ange. C’est un lieu de grands supplices, et son étendue est terriblement grande.

Genres de supplices que j’ai vus :

       • Le premier supplice qui fait l’enfer c’est la perte de Dieu.

       • Le deuxième, les perpétuels remords.

       • Le troisième, le sort des damnés ne changera jamais.

       • Le quatrième supplice, c’est le feu qui va pénétrer l’âme sans la détruire, c’est un terrible supplice, car c’est un feu purement spirituel, allumé par la colère de Dieu.

       • Le cinquième supplice, ce sont les ténèbres continuelles, une terrible odeur étouffante et malgré les ténèbres, les démons et les âmes damnées se voient mutuellement et voient tout le mal des autres et le leur.

       • Le sixième, c’est la continuelle compagnie de Satan.

       • Le septième supplice, un désespoir terrible, la haine de Dieu, les malédictions, les blasphèmes. Ce sont des supplices que tous les damnés souffrent ensemble, mais ce n’est pas la fin des supplices. Il y a des supplices qui sont destinés aux âmes en particulier, ce sont les souffrances des sens. Chaque âme est tourmentée d’une façon terrible et indestructible par ce en quoi ont consisté ses péchés. Il y a de terribles cachots, des gouffres de tortures où chaque supplice diffère de l’autre ; je serais morte à la vue de ces terribles souffrances, si la toute-puissance de Dieu ne m’avait soutenue.

       Que chaque pécheur sache : Il sera torturé durant toute l’éternité par les sens qu’il a employés pour pécher. J’écris cela sur l’ordre de Dieu pour qu’aucune âme ne puisse s’excuser disant qu’il n’y a pas d’enfer, ou que personne n’y a été et ne sait comment c’est. Moi, Sœur Faustine, par ordre de Dieu, j’ai été dans les gouffres de l’enfer, pour en parler aux âmes et témoigner que l’enfer existe. Je ne peux en parler maintenant, J’ai ordre de Dieu de le laisser par écrit.

       Les démons ressentaient une grande haine envers moi, mais l’ordre de Dieu les obligeait à m’obéir. Ce que j’ai écrit est un faible reflet des choses que j’ai vues. J’ai remarquée une chose : qu’il y a là-bas beaucoup d’âmes qui doutaient que l’enfer existe.

       Quand je suis revenue à moi, je ne pouvais pas apaiser ma terreur de ce que les âmes y souffraient si terriblement, c’est pourquoi je prie encore plus ardemment pour la conversion des pécheurs, sans cesse, j’appelle la miséricorde divine sur eux. Ô mon Jésus, je préfère agoniser jusqu’à la fin du monde dans les plus grands supplices que de t’offenser par le moindre péché.

Sainte Faustine (+5 octobre 1938)

Le Petit Journal n° 741

Repost 0
Published by Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge - dans Année de la Miséricorde Divine Soeur Faustine
commenter cet article
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 16:16

 

       Le chapelet de la Miséricorde divine a été enseigné par le Christ lui-même à sœur Faustine Kowalska, lors d’une de ses nombreuses apparitions dont il la gratifia. Il lui demanda d’être l’apôtre de sa miséricorde.

 

       "Quiconque dira ce chapelet que je t'ai enseigné sera l'objet d'une grande miséricorde à l'heure de sa mort. Les prêtres le donneront aux pécheurs comme une ultime planche de salut : même le pécheur le plus endurci, s'il récite ce chapelet une seule fois, obtiendra la grâce de mon infinie miséricorde. Je désire que le monde entier connaisse ma miséricordre; je veux répandre mes grâces inconcevables sur les âmes qui ont confiance en ma miséricorde."

 

       Au début : Signe de croix… Notre Père… Je vous salue Marie… Je crois en Dieu… 

      Sur les gros grains du "notre Père", on récite les paroles suivantes :

Père éternel, je t’offre le corps et le sang, l’âme et la divinité de ton Fils bien-aimé, notre Seigneur Jésus-Christ, en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier.

       Sur les petits grains du "je vous salue Marie", on récite les paroles suivantes :

Par sa douloureuse Passion, sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier.

       Pour conclure, on dit trois fois :

Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Eternel, prends pitié de nous et du monde entier.

       Puis trois fois :

Jésus, j’ai confiance en toi.

Repost 0
Published by Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge - dans Année de la Miséricorde Divine Soeur Faustine
commenter cet article