Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2015 7 24 /05 /mai /2015 08:45

Lettre aux chrétiens du diocèse

 

       Chers amis,

       Lors de nos orientations diocésaines votées à Lisieux, à la fin de la démarche CAP 2012, intitulées "Au nom du Christ, appelés et envoyés", l'assemblée a invité l'Eglise diocésaine à "développer la fraternité dans les communautés chrétiennes et dans les différents lieux de vie" (n°6). Elle a aussi invité le diocèse "à travailler ensemble pour une dynamique d'évangélisation et viser une pastorale commune autant qu'il est possible" (n°11).

       Dans le même temps, lors de leurs rencontres à Saint-Jacut, les prêtres ont exprimé le désir d'une plus grande fraterrnité pour un plus grand rayonnement missionnaire. Ils veulent favoriser des moments de convivialité et de partage. Ils envisagent aussi de former des équipes pour vivre leur ministère.

       Le pape François, dans "La joie de l'Evangile" paru en 2013, nous invite lui aussi à redécouvrir le plaisir spirituel d'être un peuple. Notre amour pour le Christ est inséparable de l'amour pour nos frères et soeurs baptisés et pour les gens qui nous sont confiés. "L'amour pour les gens, écrit le pape François, est une force spirituelle qui permet la rencontre totale avec Dieu... Chaque fois que nos yeux s'ouvrent pour reconnaître le prochain, notre foi s'illumine davantage pour reconnaître Dieu. Il en ressort que, si nous voulons grandir dans la vie spirituelle, nous ne pouvons pas cesser d'être missionnaires" (n°272).

       Thérèse est bien le modèle du missionnaire. Plus elle aime Jésus, plus elle aime ses soeurs du Carmel. Et plus elle aime ses soeurs, plus elle aime le monde jusqu'à établir une véritable fraternité spirituelle avec ceux qui ne peuvent croire. La vie fraternelle dont parlent nos orientations diocésaines est une invitation à devenir des frères et des soeurs pour les habitants de nos villes et de nos villages.

       On n'évangélise que ceux qu'on aime, ceux pour lesquels nous sommes prêts à donner notre vie. Comme le dit encore le pape François (n°272) : "Seul celui qui se sent porté à chercher le bien du prochain, et désire le bonheur des autres, peut être missionnaire. Cette ouverture du coeur est source de bonheur, car 'il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir' (Ac 20, 35)". C'est en ce sens que nos orientations diocésaines nous ont invités à faire naître des communautés chrétiennes missionnaires.

       Les pôles missionnaires le concrétisent. Il ne s'agit pas d'une réforme administrative ou territoriale, ni d'un redécoupage des structures pastorales et paroissiales, mais d'abord d'une conversion des personnes et d'une autre manière de vivre ensemble le ministère et le service pastoral.

       Nous aurons à coeur tous sensemble, je le sais, d'apporter non seulement notre soutien à cette démarche engagée par les prêtres, mais aussi d'y contribuer avec le talent que Dieu a donné à chacun.

     Je compte sur vous.

                                                   + Jean-Claude Boulanger

                                                 Evêque de Bayeux et Lisieux

 

 

       Le pôle missionnaire est un moyen pour faire grandir la communion entre les prêtres et entre les paroisses d'un même territoire au service de l'évangélisation.

1) Pourquoi les pôles missionnaires ?

Ils sont le fruit d'une longue réflexion portée par Cap 2012 et poursuivie lors des rencontres des prêtres à Saint-Jacut (chaque année, les prêtres se rassemblent autour de l'évêque pour un temps de réflexion commune de deux jours) et des travaux du Conseil presbytéral. Ils sont nés du désir explicite des prêtres de travailler ensemble pour redonner un souffle nouveau à leur vie et de la nécessité de s'organiser autrement pour redonner de la souplesse et de l'initiative pastorale.

L'évolution de la société, sa complexité, appellent le dynamisme de communautés de "disciples-missionnaires" (Pape François, La joie de l'Evangile, n° 119-121). Aujourd'hui en plus petit nombre, les prêtres ressentent le besoin de se retrouver fraternellement et de se ressourcer spirituellement pour mieux servir l'annonce de l'Evangile.

Dans le même temps les collaborations déjà engagées avec les laïcs se poursuivent et continuent dévoluer dans les pôles missionnaires selon des modalités qui sont à inventer. Les pôles ont donc une double dimension : de fraternité sacerdotale et de mission pastorale. Pour les pôles de Caen, on tiendra compte du travail pastoral déjà engagé en agglomération.

2) Comment est organisé un pôle missionnaire ?

* Autour d'un lieu où les prêtres peuvent se retrouver pour prier ensemble, partager la mission, relire leur ministère, et faitre table commune.

* Autour d'une chartre qui sera élaborée par chaque équipe de prêtres et qui explicitera les modalités pratiques de vie fraternelle, spirituelle, et de relecture pastorale.

*Autour d'un prêtre "coordinateur" dont le rôle consiste à veiller à la mise en oeuvre de la chartre, à la vie fratenelle des prêtres et à la vie missionnaire du pôle.

3) Comment les lieux ont-ils été choisis ?

En fonction d'un critère géographique : vitalité et cohérence d'un territoire, et d'un critère pratique : un lieu pouvant accueillir la vie fraternelle des prêtres.

La carte et les lieux ont été validés par le Conseil presbytéral le 26 mai 2014 et présentés aux prêtres en activité pastorale lors de leur assemblée du 3 juin 2014.

4) Comment cela va-t-il se mettre en place ?

Par étapes.

D'abord avec la nomination (effective au 1er septemble 2015) des prêtres coordinateurs et des équipes de prêtres. Certains vont changer de mission, d'autres non, mais chaque prêtre sera nommé à la fois membre de l'équipe sacerdotale d'un  pôle et curé ou prêtre coopérateur d'une des paroisses de ce pôle ou aumônier (prison, hôpital, autres ministères;..). Les prêtres prendont alors le temps de rédiger leur charte en équipe, à partir du mois de septembre, et la vie fraternelle des prêtres s'orgnisera progressivement au cours de l'année 2015-2016.

* On pourra commencer par vivre un temps de découverte des personnes : prêtres, diacres, consacrés et laïcs des équipes pastorales des paroisses du pôle, autour d'un temps commun de récollection.

* Au cours de la pemière année de mise en place du pôle, des rencontres seront organisées autour d'un thème pastoral avec des membes qualifiés de chaque paroisse (ex : catéchèse, pastorale des jeunes, diocanie, liturgie...).

* Des collaborations inter-paroissiales existent déjà en partie. Elles ont montré leur fécondité. On se donne l'année 2016 pour envisager une instance de collaboration au niveau du pôle. Elle définira ses perspectives pastorales.

Les prêtres coordinateurs des pôles seront accompagnés dans leur mission spécifique par le Conseil épiscopal. La mise enplace porgressive des pôles missionnaires sera suivie localement.

Lettre aux chrétiens du diocèse

Lettre aux chrétiens du diocèse

Repost 0
Published by Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge - dans Info diocésaine
commenter cet article