Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 17:16

  Sacrement-de-reconciliation--Rembrandt-.jpg

 

            "Le sacrement de réconciliation est  le premier des sacrements de guérison. Ceux qui s'approchent du sacrement de Pénitence y reçoivent de la miséricorde de Dieu, le pardon de l'offense qu'ils Lui ont faite et du même coup sont réconciliés avec l'Eglise que leur péché a blessée et qui, par la charité, l'exemple, les prières, travaille à leur conversion". (Catéchisme de l'Eglise Catholique)

 

            Il ne s'agit pas d'énumérer des péchés formels, même s'il est bien de dire explicitement les actions dont on a conscience qu'elles nous ont éloignés de Dieu, mais de dire à Dieu ce que l'on voudrait faire disparaître, ce qui met mal à l'aise. Ce sont souvent des attitudes, des pensées, des façons d'être qui ont un lien avec des mouvements profonds de notre psychologie: orgueil, jalousie, colère. On peut regretter de ne pas pouvoir établir des relations sincères avec telle ou telle personne, d'être perturbés par des désirs particuliers, des mouvements incontrôlés de notre âme. Il peut arriver aussi d'avoir des choses graves à avouer. Il s'agit de se mettre très simplement devant Dieu et de lui demander la guérison et le pardon. Se confesser, c'est demander à Dieu de nous purifier, de nous éclairer, de nous guérir de nos lourdeurs, de nos tristesses, de notre scepticisme. C'est faire appel à son amour qui compatit, perfectionne et relève.

                                                     Extrait des fiches "Croire"  

 

            "Pour recevoir le sacrement de Pénitence, il faut trois choses : la Foi qui nous découvre Dieu présent dans le prêtre, l'Espérance qui nous fait croire que Dieu nous donnera la grâce du pardon, la Charité qui nous porte à aimer Dieu et qui met au coeur le regret de L'avoir offensé".

                                                               Curé d'Ars

 

            Dieu a quelque chose à dire de lui-même que, ni la nature, ni l'homme, ni même la grâce première, n'ont su exprimer. Cependant, c'est comme la fibre la plus secrète de son amour même : sa miséricorde.

            Dieu est amour miséricordieux. Il n'est pas seulement l'amour qui donne, mais l'amour qui pardonne. Il n'est pas seulement la bonté qui élève, mais celle qui relève. Il n'est pas seulement le Créateur qui se penche sur l'abîme du péché pour en relever son enfant.

            Toute l'histoire humaine s'organise pour la manifestation de la miséricorde divine : elle sera une rédemption. Le péché y est permis et ses immenses ravages, pour donner la mesure de l'amour divin et comme l'échelle de sa miséricorde. Les traits de la justice même ne font que souligner l'effusion de cette miséricordieuse bonté.

                                                              Louis Lochet

 

            Ce que Dieu a fait, nous le défaisons souvent, mais cela ne le décourage pas; il vient le refaire. On dit parfois que le pardon est comme une recréation. Création, péché, rédemption... Faire, défaire et refaire!

            Mais, quand le Seigneur a accompli la rédemption, il n'a pas fini son travail. Il ne remet pas notre humanité en état, pour nous laisser continuer seuls. Je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin de temps (Mt 28,20), affirme-t-il, pour parachever cette oeuvre. Faire, défaire, refaire... et "parfaire", pour mener notre humanité toujours plus loin.        

             Et il y a encore beaucoup de travail pour que je devienne un homme, "à l'image et à la ressemblance de Dieu". Laissez donc le Créateur faire, refaire et parfaire notre humanité, pour que nous devenions "parfaits" comme le Père céleste est parfait. Ce qui est requis de nous, c'est d'abord notre disponibilité car la création est une oeuvre qui se poursuit dans le présent.

                                                     Cardinal Philippe Barbarin

 

Informations pratiques

Vous pouvez recevoir le sacrement de réconciliation :

 

Tous les 1ers vendredis du mois :

A l'église de Bonnebosq de 14h30 à 15h30

 

Tous les 1ers samedis du mois :

A l'église de Cambremer de 09h30 à 10h45

 

Pour les grandes fêtes religieuses :

Voir sur la feuille de la semaine

 

En dehors de ces moments particuliers, prendre contact avec le père Philippe Gros :

06 71 39 31 36   ou   02 31 63 10 44

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge - dans Les Sacrements
commenter cet article

commentaires