Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 03:59

 

L'amour réalisé

       En Dieu, le voeu de l'amour est éternellement exaucé, c'est le mystère même de la Trinité. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit se distinguent réellement l'un de l'autre, de telle sorte qu'aucune confusion ne soit possible : le Père ne disparaît pas dans le Fils, le Fils ne disparaît pas dans le père, le Père et le Fils ne disparaissent pas dans le Saint-Esprit. Ils sont un, tout en étant parfaitement distincts.

       La Trinité, ce n'est pas trois personnes juxtaposées mais trois générosités qui se donnent l'une à l'autre en plénitude. Chacune des trois personnes n'est pour elle-même qu'en étant pour les deux autres. Le Père n'existe comme Père distinct du Fils qu'en se donnant tout entier au fils; le Fils n'existe comme Fils distinct du Père qu'en étant tout entier élan d'amour pour le Père. Le Père n'existe pas d'abord comme personne constituée en elle-même et pour elle-même, c'est l'acte d'engendrer le Fils qui le constitue personne. Chaque personne n'est soi qu'en étant hors de soi. Elle est posée dans l'être en étant posée dans l'autre. Dans le Père, dans le Fils, dans le Saint-Esprit, il y a impossibilité absolue du moindre repliement sur soi. Dans la Trinité, où la réciprocité est parfaite, l'Amour lui-même est une personne, le Saint-Esprit : Amour du Père pour le Fils, Amour du Fils pour le Père. Baiser commun, si l'on veut. La réciprocité de l'amour faite personne, au sens où nous pourrions dire : Mozart est la musique faite homme.

                                                       Père François Varillon, S.J.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires