Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 14:52

 

 

Deux grands confesseurs.

 

       Saviez-vous que les 2 saints patrons de l'Année de la Miséricorde sont le Padre Pio et Leopold Mandic ? Le 13 avril, une grande bénédiction est tombée sur Zagreb. Les italiens ont permis que le corps de St Leopold (celui que l'on appelle "le Curé d'Ars croate") puisse voyager de Padoue vers la Croatie. Il a été vénéré de manière solennelle dans la cathédrale de Zagreb en présence d'une foule ravie, aux côtés du Bx Cardinal Stepinac. Les confessions - très nombreuses - durèrent jusqu'à minuit et reprirent dès le lendemain matin. Il est à noter que là où Leopold est né, à Boka Kotorska, les familles avaient beaucoup d'enfants et souvent, le 1er fils devenait prêtre. Leopold fit exception, car il était le 12e enfant. Il travailla beaucoup à unir l'Eglise Catholique à l'Eglise Orthodoxe de l'Est, un dossier encore brûlant aujourd'hui.

       A Medjugorje, si sa statue se trouve à côté des confessionnaux, ce n'est pas un hasard: il veille à ce que chaque pèlerin fasse une bonne confession !

       Quand les supérieurs du père Léopold Mandic lui disaient qu'il était trop indulgent envers ceux qui venaient se confesser à lui, il leur répondait : "Si le Seigneur veut m'accuser de montrer trop d'indulgence envers les pécheurs, je lui dirai que c'est lui qui m'en a montré l'exemple ! Et moi je ne suis même pas mort pour le salut des âmes comme lui l'a fait." Le père Mandic disait souvent à ses pénitents : "Soyez en paix, mettez tout sur mes épaules, je m'en occupe." Il expliquait ainsi : "Je donne à mes pénitents seulement de petites pénitences parce que je fais le reste moi-même." Effectivement, durant la nuit, il passait des heures en prière, faisant les pénitences pour ses pénitents.

       Durant les bombardements de la 2e Guerre Mondiale, à Padoue, toute l'église a brûlé sauf son confessionnal en bois et sa cellule, comme il l'avait prophétisé. "Dieu a montré tellement de miséricorde ici pour ses enfants que cela doit rester un monument de sa bonté."

 

       Le Padre Pio, lui, était réputé pour être assez sévère. Mais, lisant dans les âmes, il savait ce qui était nécessaire à chacune d'elle pour sa conversion. Il savait que beaucoup venaient à lui espérant un miracle, mais sans avoir l'intention de changer. Le processus de la conversion commençait avec lui mais, comme tout bon confesseur, guide spirituel ou ami qui aide les gens dans leur cheminement, il ne pouvait pas décider la conversion à leur place. Cette décision revient à chacun.

       Le Pape François a expliqué pourquoi il avait choisi le Padre Pio et saint Leopold Mandic pour le Jubilé : "Parce que ce sont des missionnaires de la Miséricorde. La miséricorde se rencontre dans la confession, or ces deux prêtres ont passé une grande partie de leur vie dans le confessional."

                                                           "Enfants de Medjugorje"

                                                        www.enfantsde medjugorje.fr

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge - dans Année de la Miséricorde Divine Pape François
commenter cet article

commentaires