Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 14:00

 

Témoignage d'un couple de notre paroisse

 

Medjugorje 

1er novembre au 6 novembre 2015

Medjugorje est un lieu de paix et d’abandon, habité par une présence. 

« Si vous venez à Medjugorje, c’est parce que Marie vous y invite. »

 

Messe célébrée par un prêtre aveugle de la Côte d’Ivoire.

       Messe évoquant la Cène : Les prêtres penchés vers le célébrant comme les apôtres penchés vers le Christ, dans leur position, leur étonnement… Moment très fort pour moi…

       Dans le sermon, il est rappelé que nous avons été créés pour être des serviteurs de Dieu et du prochain. Malheureusement, nous choisissons souvent d’être serviteur de nous-mêmes.

 

Messe célébrée par le père Emeric

       Gandhi a dit : « Je serais devenu chrétien si les chrétiens l’avaient été 24h/24h ».

       On ne peut être chrétien à 50% ou à 75%. (Sœur Emmanuelle)

 

Sœur Claire-Marie 

Le Pardon apporte la Paix à l’âme.

La Paix conduit à la Prière qui mène à l’Amour.  

(Soeur Claire-Marie)

 

Sœur Emmanuelle

       La Vierge insiste sur la récitation quotidienne du rosaire. « Quand j’étais sur la terre, j’avais les yeux de mon cœur fixés sur la vie de Jésus. »

       Avec les yeux de Marie, contempler Jésus à chaque mystère, se déplacer spirituellement sur le lieu. ( Ex : Assomption de la Vierge : Imaginez l’arrivée de Marie au Ciel, avec quel amour son fils l’a accueillie !...) Par le rosaire, nous pouvons croître dans la sainteté. Jusqu’à la fin de notre vie, nous sommes appelés à la sainteté. Nous pouvons vaincre Satan (Satan n’a jamais nuit à Jésus, mais Jésus a souffert de Satan).

       Nous devenons ce que nous contemplons. Beauté de celui qui prie. Abandon de notre fardeau.

       Padre Pio : un frère capucin demande conseil à Padre Pio avant une lourde opération chirurgicale qui pourrait le conduire à la mort ; Padre Pio lui assure qu’il ne mourra pas ; mais le frère capucin décède : « A mon arrivée au ciel, tout l’amour de Dieu était pour moi, mais j’ai compris que j’avais besoin de purification au purgatoire : J’ai vu le fil de ma vie et le projet de Dieu pour moi. J’étais fait pour être un grand saint. La réalité était très différente ! Au purgatoire, la plus petite souffrance est beaucoup plus grande que la plus forte d’ici-bas. » Averti Padre Pio provoque le miracle de son retour sur terre. Le frère capucin a alors passé son temps à servir et à offrir ses souffrances. Il fut d’une grande charité pour ceux qui étaient faibles. Il est devenu un « grand saint » en voie de canonisation !

       Pour nous aujourd’hui, on ne peut oublier notre tiédeur. Pour Thérèse, les saints des derniers temps seront plus saints, le combat sera plus dur.

       • La sainteté, c’est avoir la plénitude de l’amour dans son cœur.

       • Dieu a établi un chemin de sainteté pour chacun de nous.

 

       • Essayer,

seulement essayer,

mais essayer sans cesse :

Dieu ne nous demande que cela.

 

       « Père, que ta volonté soit faite pour moi et non la mienne quoiqu’il m’en coûte. » Volonté du Père : donner le salut à tous les hommes. Un évêque, visitant une communauté religieuse et parlant à la sœur portière de sainte réputation, lui demande ce qu’elle fait : « Comme vous » répondit-elle. Mais encore : « Comme vous ». Mais enfin ! « Comme vous, je fais la volonté du Père !!! »

       La mère d’un des voyants meurt. Marie lui révèle qu’elle a accueilli sa maman au ciel. Sœur Emmanuelle va voir ce voyant pour lui demander ce qu’a fait sa mère pour aller directement au ciel : Rien… Rien… Rien… juste ce que la Sainte Vierge demande.

       « Priez pour vos bergers (vos prêtres), ils sont en grand danger. Mon fils les a appelés à son service : ne les jugez pas. »

       Vous ne vivez pas le décès de vos proches comme vous le devriez. Cela devrait être une même joie que lors d’une naissance. La mort n’existe pas. C’est simplement un passage de cette vie à l’autre. La mort est une naissance.

       Sur la terre, nous sommes portés par la mère de Jésus. Marie nous attend à la porte du Ciel et elle dira à Jésus : « Ou nous rentrons tous les deux, ou je ne rentre pas ! »

       Donnez votre peur de la mort à Marie, concrètement en 4 étapes :

       1/ Consacrez votre mort au cœur de Jésus et Marie. Remerciez Dieu pour le jour que Dieu à choisi pour moi, avec confiance : il choisit le meilleur moment.

       2/ Remerciez le Seigneur pour la manière dont il va vous reprendre. Ce n’est pas votre problème (accident, maladie…) Je m’abandonne à Lui.

       3/ Seigneur, je te remercie pour le moment que tu as choisi pour reprendre la personne que j’aime le plus au monde. Cette personne t’appartient.

       4/ Seigneur, je te remercie pour la manière dont tu vas reprendre cette personne. Là où il y a l’amour, il n’y a pas de place pour la peur. Notre vie ne nous appartient pas. Le temps sur la terre est court par rapport à l’éternité !!!

       Pensez à consacrer au Seigneur vos enfants. Instruisez vos enfants. Priez avec eux. Combien se détourne de Dieu lors du décès d’un enfant. Lorsque Dieu permet la mort d’un enfant, il demande ce grand sacrifice aux parents qui va permettre à une autre personne de venir au Ciel. (A la mort de l’enfant, les parents ont la possibilité soit d’offrir cette énorme souffrance pour la conversion d’un pécheur, soit de se révolter)

-o-o-o-o-o-o-o-

Les cinq cailloux

       Dans ses messages, Marie nous donne cinq cailloux pour vaincre le Démon comme David face à Goliath :

 

La Messe

       « Vivez la sainte messe. Beaucoup d’entre vous ont déjà fait l’expérience de la beauté de la messe. Jésus vous donne ses grâces pendant la messe. Pour cela, vivez la messe consciemment. Venez-y pleins de joie, avec amour, et préparez-la sérieusement. Encouragez les plus jeunes à aller à la messe. Elle représente la plus haute forme de prière. Soyez humbles et respectueux durant la messe. Souvenez-vous de vos défunts par l’offrande de la messe. »

       « Que la sainte messe soit vie pour vous.. » (25 mars 1988)

 

La confession

       « Des domaines entiers seraient guéris si les chrétiens se confessaient au moins une fois par mois. »

       « Faites la paix avec Dieu et entre vous. Pour cela il faut croire, jeûner et se confesser. » (26 juin 1981)

 

La Bible

       « Chers enfants, je vous invite à lire chaque jour la Bible en famille. Mettez-la en évidence pour vous inciter à la lire et à prier. » (18 octobre 1984)

       Prenez l’Evangile et lisez-le : là, tout est clair. Méditez-le chaque jour, chez vous, pendant au moins une demi-heure.

 

Le chapelet

       « Je désire que pour vous, le rosaire devienne vie. Dites-le chaque jour. Priez ! Que le chapelet soit toujours entre vos mains, c’est le signe que vous m’appartenez. Toutes vos prières me touchent beaucoup, spécialement le rosaire quotidien. »

 

Le jeûne

       La Gospa (Dame) nous invite (sauf les malades) à jeûner au pain et à l’eau les mercredis et vendredis. Chacun peut décider librement comment vivre ce jeûne, selon son cœur et aussi selon sa santé.

       « Je vous invite à jeûner les mercredis et vendredis, le meilleur jeûne, c’est au pain et à l’eau. Par le jeûne et la prière, on peut arrêter les guerres et suspendre les lois de la nature. Tous, sauf les malades, sont appelés au jeûne. » (été 1981)

       « Si vous jeûnez et priez, vous obtiendrez tout ce que vous demandez. » (octobre 1983, à Jelena, voyante du cœur).

       "Vous oubliez que par la prière et le jeûne, vous pouvez empêcher la guerre et les catastrophes naturelles… Si vous n’avez pas la force de jeûner au pain et à l’eau, vous pouvez renoncer à différentes choses : télévision, alcool, tabac et autres plaisirs. »

 

Pour répondre à l'appel de Marie, le père Philippe Gros nous invite à venir jeûner au presbytère de Cambremer tous les vendredis de l'Avent à 12h00. Chacun apporte son pain et notre curé nous offrira le verre (d'eau) de l'amitié.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Paroisse Saint Pierre en Pays d'Auge - dans Spiritualité
commenter cet article

commentaires